Comment écrire un scénario

Votre premier scénario est en vous?

D’abord, sachez que si votre récit en vaut la peine il ne devrait pas vous quitter. Ce qui signifie que vous y songez probablement depuis un moment et que vous risquez de l’avoir en tête encore longtemps.

Ce sera d’autant vrai si votre idée de récit est distinctive, donc différente des autres. En parlez autour de vous permettra déjà de prendre le pouls des gens de votre entourage. S’ils vous encouragent, cela ne fera que décupler votre motivation.

Prenez garde, toutefois, de ne pas trop en dire non plus. Gardez quelques secrets, quelques mystères. C’est un peu comme lorsqu’une personne vous parle d’un roman que vous comptez lire. Vous ne souhaitez pas qu’elle vous dévoile l’intrigue!

Mais commençons par le début. Avant d’écrire un premier scénario, il faut savoir comment vous y prendre. Par exemple, on ne décrit pas ce qui se passe à l’écran n’importe comment. Il faut savoir introduire les images de la seule et unique manière acceptable. Il vous faut donc impérativement connaitre les règles, même si elles sont peu nombreuses, et voici pourquoi.

 

Les règles donnent de la valeur à votre scénario.

Le fait d’écrire un scénario dans le respect des règles établies demande moins de travail que d’en écrire un sans les respecter. Et oui, c’est une réalité maintes fois démontrée.

Alors, autant faire en sorte que votre scénario les respecte, ces quelques règles essentielles. Et puis surtout, votre scénario doit vraiment correspondre aux besoins des producteurs, sinon il n’aura aucune valeur. Mettez toutes les chances de votre côté dès le départ.

En général, n’ayant pas suivi de formation de scénariste, des auteurs d’un premier scénario se lancent sans trop se documenter. Ils écrivent durant des jours,des semaines parfois, sans savoir quelle sera la valeur du scénario final. Ce sera souvent un film d’horreur, de science fiction ou un récit fantastique. Malgré les avis insistants des gens du domaine, une majorité des auteurs d’un premier scénario ne voient pas l’utilité de commencer par apprendre comment faire.

Ils se disent que les vrais professionnels sauront reconnaître dans leur récit les qualités d’un bon film. Ou alors, ils pensent que si quelque chose ne va pas dans leur manière d’écrire l’histoire, des professionnels vont tout simplement les aider. C’est là une belle manifestation de ce qu’on appelle « la pensée magique« , évidemment. Le résultat de cette attitude est connu, c’est la déception assurée. Celle de voir le scénario soumis ne recevoir aucune attention et, souvent, même pas un accusé de réception. Avec, pour conséquence de la part du scénariste improvisé, le rejet spontané de toute intention d’en écrire un second.

 

Écrire un scénario sans suivre d’abord une formation appropriée…

Le domaine du cinéma perd ainsi chaque année des scénaristes potentiels. Déçus, ces gens tournent le dos au cinéma avec dédain et trop souvent de manière définitive. Tout ceci parce qu’ils ont voulu aller un peu trop vite.

Mais cette question de l’importance de respecter des règles en place depuis fort longtemps en irrite plus d’un… chez les débutants ! Certains considèrent que ce qu’ils écrivent est spontané, actuel, bien de leur temps, et parfaitement pertinent. Ils s’en trouvent même qui se disent au-dessus de ces règles que le milieu du cinéma applique depuis des lustres. Ceux-là voudraient réinventer la manière d’écrire les scénarios, rien de moins. Bref, ils aimeraient que leur travail soit reconnu, mais sans avoir à étudier ce qui se faisait avant qu’eux-mêmes ne s’intéressent à la rédaction d’un scénario. C’est d’autant difficile à comprendre pour les gens du milieu du cinéma que les règles à appliquer ne sont pas nombreuses.

 

Les règles en place ne sont pas désuètes.

Le plus souvent, cette perception de règles inutiles ou révolues est basée sur un préjugé. Celui qui consiste à croire que ce qui existe depuis longtemps est forcément dépassé. Or, les règles appliquées dans les scénarios ont été constamment mises à jour. Elles sont révisées et adaptées régulièrement, ne serait-ce que pour tenir compte des changements technologiques au cinéma.

Ce ne sont donc pas des règles désuètes, bien au contraire. Les médecins, musiciens, comptables, plombiers, avocats doivent aussi apprendre des codes propres à la profession. Ils doivent apprendre les règles en vigueur, c’est bien normal. C’est pareil pour le scénariste. Il s’agit d’un métier artistique, mais cela ne permet pas de faire n’importe quoi pour autant. Les gens impliqués dans la production d’un film dépendent du scénario et de la manière dont il a été fait pour ne pas les respecter.

 

Sachez retenir votre envie d’écrire, juste le temps nécessaire.

Il est si important de commencer par le début, de consacrer du temps à vous former correctement. Il vous faut apprendre les bases essentielles avant de vous faire plaisir et de vous mettre à raconter cette histoire qui vous hante. En suivant notre formation spécialisée de scénariste, vous partirez du bon pied.

Au final, vous aurez gagné un temps fou! Et vous saurez surtout que ce que vous avez écrit a de la valeur, que vous n’avez pas perdu pas votre temps. Vous n’aurez pas besoin de tenter d’expliquer ce que vous avez voulu dire ou décrire dans votre texte. N’importe quel professionnel du milieu du cinéma le comprendra sur le champ.

 

Pourquoi choisir Cinécours France?

Une formation en classe et en groupe est coûteuse. Elle exige aussi des mois de déplacements consécutifs. Notre formation en ligne vous enseigne tout ce que vous pouvez apprendre en classe et même davantage encore. Et vous n’aurez jamais à attendre après les membres d’un groupe.

Vous allez pouvoir étudier à votre manière, quand vous le pouvez, sans bouleverser votre existence. Plusieurs des diplômés de cette formation ont gagné des prix dans des festivals reconnus, et ce même en présentant le scénario qu’ils ont écrit durant leur formation.

Vous pouvez acquérir le savoir, la pratique et le diplôme qui vous permettront de débuter dans la profession de scénariste dans les mois à venir. Sans avoir à financer vos études et sans même avoir à déménager. Votre écran préféré devient votre classe et vous décrocherez le même diplôme que dans la plupart des écoles de cinéma privées, tout comme si vous aviez séjourné dans une autre ville pour étudier.