Cours de cinéma – Questions et réponses

Q – Dans un scénario, doit-on changer de page à chaque fin de scène ?

R – Ce n’est pas souhaitable, car on mesure aussi la durée d’un scénario au nombre de ses pages. Un scénario de 90 minutes fera environ 90 pages, donc une page par minute.

Q- Est-ce qu’un « pitch » de scénario correspond à un résumé d’environ 40 mots ?

R- Le PICTH signifie: courte présentation et cela peut être un document présentant un résumé de film comportant quelques pages. Mais on l’utilise aussi parfois pour décrire le résumé d’environ 40 mots que l’on trouve dans les publicités.

Q- Le synopsis de quelques pages doit-il résumer la trame de l’histoire avec tous ses rebondissements ? Doit-on tout y dévoiler ?

R- Le synopsis de quelques pages sert à convaincre les professionnels d’investir du temps et de l’argent dans ce projet de film. Il serait difficile de s’en servir efficacement tout en gardant de petits secrets. Si vous souhaitez créer un synopsis intrigant pour votre film, c’est votre manière de l’écrire qui le rendra intrigant.

Q- Dans le cas d’un long métrage, l’analyse rythmique peut-elle être faite sur chaque scène au lieu de chaque page du scénario ?

R- Oui, on l’applique là où on veut, mais plus on l’applique à un maximum de scènes, moins on aura de mauvaises surprises à la fin. Il vaut mieux détecter les longueurs et les temps morts avant le tournage et non après. C’est à cela que sert l’analyse rythmique, un outil peu répandu et peu connu, mais d’une grande utilité dans la validation du scénario.

Q- Dans une équipe de production comprenant un directeur photo et un cadreur, lequel doit assister aux répétitions pour se familiariser avec les plans à tourner ?

R- Ni l’un ni l’autre du moins en ce qui concerne les premières répétitions. Elles sont souvent tenues sur des lieux autres que dans les lieux de tournage. Par contre, dès que les lieux de tournage sont connus et disponibles, le directeur photo et le cadreur s’y rendent pour visualiser au mieux. Ils discutent ensemble et complètent les documents appropriés. Le réalisateur est aussi présent à ce moment-là.

Q- Doit-on faire des répétitions pour les cadrages de caméra comme on fait pour les acteurs ?

R- Dans les minutes qui précèdent le tournage d’une scène, on fera quelques répétitions sur place, dans les décors, c’est à ce moment que le directeur photo et le cadreur vont répéter leur cadrage, leurs plans, leurs mouvements de caméra, etc. On tournera ensuite la scène un nombre de fois suffisant pour en assurer le succès. Dans certaines productions à gros budget, on utilisera des figurants pour prendre la place des acteurs et faire des exercices de prises d’images et de sons. Les acteurs ne seront ensuite présents sur le plateau qu’en temps opportun.

Q- On dit que la durée idéale d’une répétition pour un film est de 2h30. Alors peut-on en prévoir une le matin et une autre dans l’après-midi du même jour ?

R- C’est au cas par cas, car tout dépend de la scène. Une scène compliquée exigera davantage de répétitions. Mais ce qui guide surtout le réalisateur dans l’établissement de la durée d’une répétition avec ses acteurs, c’est la fatigue générale du groupe. Dès que la fatigue apparaît, on recommande de mettre fin à la répétition. Épuiser ses acteurs en faisant de longues et laborieuses répétitions n’est pas du tout souhaitable.

Q- Est-ce une pratique répandue de ne pas rémunérer les acteurs débutants, sortis tout juste d’une école d’acteurs?

R- Ces acteurs veulent débuter rapidement et se faire un nom. En tant que réalisateur, on considère parfois que les acteurs doivent investir dans notre projet. Un peu comme un étudiant technicien investira du temps dans un stage non rémunéré. Pour un réalisateur débutant, sans aucun budget de production, c’est jouable, car cela devient une forme d’entraide.

Q- Quelle est la différence entre un acteur jouant un petit rôle et un figurant : le figurant ne participe à aucun dialogue, n’est-ce pas, même s’il apparaît dans plusieurs scènes ?

R- En principe, dès qu’il parle, c’est un rôle et non de la figuration. Donc, un petit rôle implique une participation au dialogue. Il peut y avoir des exceptions, comme le figurant policier qui fait la circulation et qui doit faire un signe spécifique à un conducteur. Toutefois, il existe dans le milieu professionnel des règles syndicales précises. Vous les apprendrez très vite. Vos collaborateurs vous les rappelleront gentiment chaque fois qu’elles seront transgressées, soyez-en certain!

 

Des tonnes d’exemples concrets, d’illustrations et de vidéos se trouvent dans nos formations en ligne et 30 jours d’essai vous attendent!

 

Q- Quel est le document de travail remis aux acteurs : le scénario complet? Le découpage technique?

R- On ne remet pas le découpage technique à l’acteur, sauf s’il le demande. Certains acteurs estiment ainsi mieux saisir l’intention du réalisateur. Le scénario entier n’est remis aux acteurs que lorsqu’ils sont confirmés dans leur rôle, donc après une audition réussie. Pour passer une audition, le réalisateur remet généralement un synopsis du film (résumé) et une description du personnage. Quelques courtes scènes à jouer seront évidemment fournies aussi. L’acteur prendra ainsi connaissance du personnage à interpréter.

Q- Quel est le document de travail des membres de l’équipe de production?

R- Les membres de l’équipe ont accès à tous les documents de la production, y compris le scénario. Chacun utilisera les documents appropriés à sa tâche. Par exemple, l’ingénieur du son voudra le découpage technique ainsi que le scénario en entier. La liste des lieux de tournage, avec toutes les mesures qui y ont été prises, lui sera également essentielle.

Apprendre à faire un film, à jouer un rôle, à faire partie du monde du cinéma…

C’est ce que nous vous proposons à Cinécours France depuis bientôt 20 ans déjà. Inscrivez-vous gratuitement comme visiteurs pour mieux prendre la décision de vous joindre à nous dès que vous serez prêt.

Vous disposez de toute une année pour suivre les cours en ligne et vous le faites dans vos temps libres. C’est la façon la plus efficace de décrocher votre diplôme en cinéma sans avoir à suivre une formation en classe durant des mois. Un diplôme qui distinguera votre CV et vous servira toute votre vie durant.

Une formation en cinéma permet de développer des talents et des aptitudes particulières. Elle permet aussi d’apprendre à communiquer efficacement.

Apprendre le cinéma, que ce soit en réalisation, en acting, en scénarisation de films ou autres, c’est acquérir des connaissances et des habiletés auxquelles la plupart des gens autour de nous n’auront jamais accès. C’est une manière particulière de se distinguer des autres, de sortir du groupe et de trouver la place qui nous revient.

Il suffit de faire confiance à votre capacité d’adaptation pour vous lancer dans cette belle et merveilleuse aventure.