Quelle est la meilleure école de cinéma pour vous?

Choisir une école de cinéma à Paris, Montréal ou ailleurs…

La meilleure école n’est pas celle qui vous fait une place, mais celle qui vous apprend à faire la vôtre!

Les écoles de cinéma conventionnelles, avec cours en classe.

Qu’elles soient à Paris, Bruxelles, Montréal ou ailleurs, les écoles de cinéma avec cours en classe doivent avoir des exigences strictes. Il leur faut d’abord créer des groupes d’élèves d’un même niveau dans la mesure du possible. Ces étudiants devront posséder la motivation et les moyens financiers nécessaires à la poursuite d’une formation de longue durée.

Bien évidemment, si vous payez des frais de formation élevés vous serez vous-même exigeant vis-à-vis de votre école. Vous ne voudrez pas que votre groupe comporte des individus qui posent problème.

Mais ce genre de formation est de loin le plus populaire et il y a une bonne raison. L’étudiant a le sentiment de faire partie d’un groupe, d’une expérience partagée par d’autres passionnés comme lui. Il y a un effet d’entrainement certain, sans oublier la camaraderie qui s’installe petit à petit.

 

Pour que des cours en classe soient un succès…

L’administration d’une école proposant des cours en classe doit trouver un équilibre acceptable entre le temps d’enseignement et le temps de pratique en petits groupes. Les heures d’enseignement indiquées pour une formation en classe incluent les heures de pratique, et ceci dans la plupart des cas.

Dans bien des écoles, les cours en classe représentent cependant moins de 20% de la durée indiquée pour la formation. Pour les étudiants les plus proactifs, 80% de temps de pratique en groupe implique beaucoup trop de délais d’attente après les uns et les autres. Le plaisir de travailler dans un environnement stimulant ne justifie pas toujours à leurs yeux d’y passer des mois entiers.

Une des difficultés auxquelles doivent faire face les formations en classe, c’est la disponibilité et l’état des équipements. Ces derniers doivent être renouvelés souvent et à grands frais. Ils sont manipulés par tous les étudiants, avec ce que cela implique parfois quant à leur état. D’ailleurs, la principale plainte des étudiants à propos des cours de cinéma en classe concerne l’état et le niveau des équipements de production.

En terminant, si vous êtes diplômé d’une grande école de cinéma ayant acquis une notoriété enviable avec ses cours en classe, ce sera un avantage. Si le diplôme en cinéma est d’abord considéré comme une preuve de vos capacités, le nom de l’école peut aussi avoir un certain impact.

 

Université et études cinématographiques

Les écoles dans le milieu du cinéma sont nombreuses et trouver celle qui vous convient peut ne pas être facile. Pour ceux qui ont un parcours académique soutenu et qui peuvent s’offrir une formation universitaire, le choix se résume à une université dont le programme de formation sera reconnu. Paris 1 – 3 et 8, en France, ce sont des établissements offrant des formations universitaires reconnues dans le domaine.

Le nom des réalisateurs issus d’une université et leur réussite dans le milieu cinématographique sont des éléments motivants qui permettent de s’assurer de la valeur du contenu des cours. Toutefois, nombre d’établissements universitaires n’offrent pas vraiment une formation de réalisateur, de cinéaste.

On propose plutôt à l’étudiant une formation théorique poussée, menant davantage à un rôle de critique de film qu’à celui de réalisateur. Ce n’est pas moins une formation intéressante pour celui ou celle qui songe à devenir réalisateur de cinéma. Mais ce n’est pas dans ce type de cours qu’il apprendra à diriger son équipe de tournage et ses acteurs.

Les universités ont des exigences strictes dans la sélection des étudiants, ceci pour des raisons évidentes. Une formation antérieure pertinente et des résultats académiques appropriés sont à la base de la sélection. Le nombre des places est limité et les frais de formation sont habituellement assez conséquents. Cependant, tremper dans le bain créatif du milieu cinématographique universitaire est une expérience enviable que nous ne pouvons que vous souhaiter.

 

Les écoles de cinéma publiques.

Ces écoles régies par l’éducation nationale ou le ministère de l’Éducation ont aussi des exigences précises lors de l’admission. Il faut avoir obtenu des notes conséquentes dans les formations antérieures. Elles fournissent des formations comportant certaines spécialités. C’est ainsi qu’elles arrivent à se distinguer les unes des autres dans un cadre ministériel. Cadre qui aurait tout naturellement tendance à uniformiser l’enseignement.

D’ailleurs, les règles sont telles que les écoles régies pas l’Éducation nationale s’échangent des contenus de cours. Elles ont donc une large partie des contenus de leurs cours en commun.

Les écoles traditionnelles offrent l’avantage d’être plus accessibles que les universités, car leurs exigences d’admission sont moindres. Les frais de formation sont aussi relativement peu élevés. On doit, par contre, y partager un équipement pas toujours renouvelé assez fréquemment et le nombre considérable d’utilisateurs a tendance à affecter l’état du matériel. Les horaires de cours sont fixes et l’étudiant doit se soumettre à des examens d’étapes régulièrement. La formation peut durer de 2 à 3 ans, selon le cas.

Les nouveaux venus dans le domaine ont étudié leur métier à Montréal, New-York, Vancouver ou Los Angeles et ils sont au travail partout en France. Inutile d’aller si loin, tout est devant vos yeux!

Les écoles de cinéma privées.

Les écoles privées en cinéma fonctionnent comme les écoles publiques dans le domaine, à la différence qu’elles ne sont généralement pas ou peu subventionnées. Donc, elles doivent réclamer des frais plus élevés à leurs étudiants. En contrepartie, elles ont la réputation d’offrir des équipements de production cinématographique plus actuels et en meilleur état, puisque renouvelés plus fréquemment.

Cet élément doit cependant être vérifié au cas par cas. Il faut savoir que certaines écoles privées se font un point d’honneur de proposer à leurs élèves réalisateurs, monteurs et autres, du matériel récent. D’autres institutions sont gérées de manière telle que la répartition de leur budget ne laisse plus beaucoup de place à l’achat de matériel de production. Il vaut donc mieux demander à voir le matériel avant de s’inscrire et ne pas se fier uniquement à une liste affichée sur Internet.

Il est à noter que si une école privée est régie par le ministère de l’Éducation, elle doit répondre à des critères aussi stricts en matière de sélection de ses élèves, de ses contenus de cours, de ses horaires et de la durée des cours, tout comme les écoles publiques. Cela peut donc être une bonne idée de vérifier si l’école privée en cinéma qui vous intéresse est liée par ces obligations comme le serait une école publique.

 

Autodidacte en cinéma ou apprendre à apprendre.

Vivre une formation de réalisateur au sein d’un groupe, alors que cette profession consiste justement à diriger des groupes, pour certains ce n’est pas envisageable. Ils préfèrent développer par eux-mêmes les aptitudes de leader nécessaires à cette profession et rien ne peut mieux former un réalisateur que… la réalisation.

Par conséquent, lire des bouquins en réalisation et trouver des copains dans l’entourage pour former des équipes de tournage spontanées sera la solution la plus simple à mettre en place pour faire leurs premières armes.

D’autres diront que bien des écoles offrant des cours en cinéma proposent les mêmes contenus de cours depuis des années, enseignés par les mêmes professeurs et que cela les contrarie. Ils ajouteront qu’ils veulent faire du nouveau, du jamais vu et faire table rase des anciennes manières de procéder.

Finalement, certains affirmeront que le meilleur moyen d’apprendre le métier c’est encore d’assister un réalisateur professionnel. En travaillant comme assistant, ils vivront tous les aspects du tournage, depuis le casting jusqu’au montage. Ils suivront un réalisateur professionnel comme son ombre, durant des mois s’il le faut.

Bien évidemment, tout cela n’est pas toujours possible. Certains veulent apprendre dès le départ en ayant le point de vue d’un réalisateur, et surtout pas celui d’un équipier. Les étudiants autodidactes vont ainsi vivre une démarche d’apprentissage qu’ils composent à leur image, selon leurs besoins. C’est une forme d’apprentissage tout à fait louable et probablement celle que nous devrions tous encourager.  Apprendre à apprendre, est encore le moyen le plus sûr de progresser dans son art. Toutefois, avoir rapidement accès à des professionnels pour traiter des questions et réponses en cinéma, ce n’est pas négligeable.

 

Ce que vous attendez de votre formation

Le rôle premier de l’enseignement n’est pas de diffuser la connaissance selon des règles et des formats établis, mais d’enseigner à l’étudiant à apprendre par lui-même. Malheureusement, bien peu de systèmes éducationnels conçus pour répondre à une demande en nombre peuvent souscrire à ce beau principe.

Toutefois, il y a des inconvénients notables à l’apprentissage en autodidacte, dont l’obligation de chercher les informations à droite et à gauche.  Donc, de nombreuses heures d’apprentissage sont passées en recherches. Il y a aussi l’obligation de convaincre les gens de la valeur de ce qu’on apprend par soi-même. Il faudra être en mesure de démontrer ce qu’on a appris par des résultats présentables et ceci dans un délai raisonnable. La confiance en soi a intérêt à être élevée!

Pendant une formation en cinéma en autodidacte, aucun professionnel n’est là pour analyser les travaux effectués. L’étudiant répétera souvent certaines erreurs en pensant bien faire, ce qui occasionnera de nouvelles pertes de temps. Le réalisateur autodidacte risque fort aussi de se concentrer sur l’achat et la manipulation des équipements de tournage. Ils sont nombreux à croire à tort se rapprocher plus rapidement de leur objectif en faisant l’acquisition d’une bonne caméra.

Et le diplôme en cinéma, qu’en advient-il?

Le plus gros souci qu’entraîne la formation cinématographique en autodidacte, c’est l’absence de diplôme dans le champ d’études. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle tant d’autodidactes se tournent finalement vers les formations en ligne en cinéma.

Avec les connaissances qu’ils possèdent déjà, ils sont en mesure de compléter les cours en quelques semaines. Ensuite ils passent l’examen sans aucun souci, obtenant enfin ce document légitime qui officialise leurs efforts aux yeux de la société.

 


Cinécours, votre école de cinéma en ligne 365 jours par année.

Nos formations en ligne sont diplômantes et vous offrent la liberté d’apprendre par vous-même tout en étant guidé au besoin par un professionnel. Vous possédez alors un contrôle exceptionnel sur votre propre formation. Ce qui vous permet d’étudier au moment qui vous convient depuis l’endroit de votre choix. Et comme votre formation est à un prix abordable, vous pouvez mettre votre argent sur votre équipement de tournage, si vous en avez besoin.

Vous pouvez voir et revoir les multiples démonstrations contenues dans les cours aussi souvent que vous le voulez. Il ne sera pas nécessaire d’attendre qu’un étudiant ait terminé ou que le professeur ait répété ce qu’il vient de dire. Pas besoin non plus de patienter pendant les explications sur les sujets que vous avez compris. Et aucun travail à remettre à échéance fixe, à moins que vous ne le souhaitiez.

C’est, selon nous, la méthode d’apprentissage la plus appropriée pour bien des métiers artistiques, tels réalisateur, scénariste, recherchiste et acteur. D’ailleurs, tout ce qu’il est possible d’enseigner par Internet est absolument inimaginable, comme nous le constatons depuis des années déjà.

Et le contact humain…

Évidemment, en étudiant en ligne vous ne verrez pas les yeux du professeur se poser sur vous occasionnellement. Vous ne vivrez pas une dynamique d’apprentissage en groupe, comme cela se vit en classe. Vous pourrez toutefois contacter d’autres étudiants en ligne lorsque vous aurez accès à votre formation.

Cependant, lorsqu’on vise le poste de réalisateur, on doit se distancer de ces comportements appris. Il nous faut nous affranchir de notre besoin de chercher des approbations quant à la valeur de ce qu’on fait.

Et puis, une formation en classe est bien plus lente à se mettre en place qu’une formation en ligne. Son effet étant ralenti par le nombre des participants en classe. On compte souvent quelques semaines avant qu’il y ait une réelle ambiance et un impact positif sur les étudiants en classe.

Nos formations en ligne vous permettent de commencer tout de suite à penser comme le fait un réalisateur, un scénariste, un recherchiste ou un acteur. En quelques cours seulement, vous vous sentirez immergé dans la réalité de la profession choisie.

Rapidement, vous constaterez que votre propre progression vous donnera confiance en ce que vous faites. À ce chapitre, nous avons constaté que les étudiants en ligne atteignaient rapidement des niveaux de compétence surprenants. Le fait de ne pas avoir à attendre après le reste d’un groupe, comme ce serait le cas dans une classe, y est certainement pour beaucoup.

Suggestion…

Quel que soit votre choix d’établissement ou de type de formation, l’important c’est que vous commenciez sans tarder. Plus le temps passe, plus la vie et ses imprévus peuvent modifier vos plans.