Comment faire un film ? Extrait de cours gratuit.

Le visage de l’acteur et l’art du gros plan.

(Extrait de cours gratuit – Comment faire un film?) Lorsque vous choisissez de faire un gros plan sur un visage, vous devez tenir compte de plusieurs éléments déterminants. Nous savons qu’un gros plan sur le visage d’une personne en colère ne se filme pas n’importe comment.  Et certainement pas de la même manière que vous le feriez pour une personne qui fait une déclaration d’amour. Vous devez donc trouver le plan le plus efficace pour exprimer chaque type d’émotion dans une scène. Avec le temps, dès que vous verrez le visage de l’acteur vous aurez déjà une bonne idée de ce que vous devrez faire.

Vous devez cependant vous rappeler que la caméra capte le visage tel qu’il est et non pas inversé comme on le voit dans un miroir. Tenez-vous devant une glace avec un livre et voyez comme le titre du livre est inversé (voir photo).


L’image inversée ne doit pas servir de référence.

C’est pareil pour votre image, celle que vous regardez attentivement tous les jours de votre vie. Cette image est inversée. Ce n’est pas l’image que les autres voient de vous. Il y a bel et bien une différence. Cette différence, vous la constatez dans les vidéos vous montrant en action. Voilà pourquoi nous éprouvons une certaine gêne lorsque nous nous voyons en vidéo. Cette image de nous ne correspond pas à celle à laquelle nous sommes habitués.

C’est pour cette raison que les réalisateurs n’aiment pas beaucoup qu’un acteur ou une actrice retouche son maquillage. Ce que la maquilleuse a fait correspond à une image que va tourner une caméra. Ce que l’acteur ou l’actrice voit dans un miroir est inversé et donc différent.

Prenant conscience de cette particularité, le réalisateur en formation découvre aussi un autre aspect important: l’existence d’un côté chaud et d’un côté froid pour chaque visage.

Nous savons tous que le visage comporte une différence entre la moitié gauche et la moitié droite. La symétrie n’est pas parfaite entre les deux parties. Sous l’éclairage, un visage paraîtra tantôt dur et fermé tantôt attendri et ouvert. Vous pouvez en faire l’expérience avec l’exercice qui suit:

Dans nos cours se trouvent de nombreuses démonstrations vidéo de ce que vous pouvez lire ici.

Exercice à faire avec n’importe quel type de caméra.

Pour apprendre à faire un film, il faut faire des exercices de tournage afin de se familiariser avec l’image et ce qui la caractérise. Installez une personne devant votre caméra de portable, caméra photo faisant de la vidéo, webcam ou autre.

Cadrez son visage en gros plan, bien de face, depuis le haut des épaules jusqu’au sommet de la tête. Votre acteur doit garder la tête droite. Placez une lampe toute simple afin d’éclairer un peu plus le côté droit du visage que le gauche.

Placez la caméra à la hauteur des yeux et assez près du sujet. Cet exercice ne fonctionnera pas si votre sujet est cadré dans un plan d’ensemble. Puis demandez à votre acteur de n’avoir aucune expression particulière, d’effacer toute expression de son visage. Tournez 30 secondes de cette scène.

Ensuite, déplacez seulement l’éclairage de droite à gauche, de sorte que cette fois le côté gauche du visage se trouve légèrement plus éclairé. Ne changez rien d’autre. Tournez cette nouvelle scène durant 30 secondes.

Finalement, visionnez le résultat et constatez comme le visage, même sans expression particulière, donne un effet différent entre ces deux plans.

 

Seconde partie de cet exercice de tournage

Dans une seconde partie de cet exercice suggéré, répétez exactement ce que vous venez de faire, mais cette fois demandez à l’acteur de prendre un air colérique. Filmez encore 30 secondes de chaque côté, en déplaçant l’éclairage entre les deux prises, comme la première fois.

Vous allez constater que les visages filmés dans ces conditions produisent une expression de colère crédible. Expression colérique, “côté froid”, c’est à retenir. Par contre, une expression de tendresse sera, elle, accentuée lorsque vous éclairerez légèrement plus le “côté chaud”.

À cet élément s’ajoute aussi l’angle de la prise de vue. Vous avez maintenant compris comment tirer profit des subtiles différences entre les deux côtés du visage. Il vous suffira désormais d’ajuster simplement l’éclairage pour obtenir des résultats étonnants. Vous pouvez aller encore plus loin et gagner en intensité en positionnant votre caméra de manière plus précise encore.

Comment intensifier une expression de tristesse dans un plan.

Par exemple, pour obtenir une expression de tristesse plus intense, vous devez éclairer un petit peu plus le côté froid du visage que le côté chaud. Vous découvrirez vite ensuite que la caméra positionnée légèrement du côté froid du visage, plutôt qu’en face, va encore accentuer la tristesse perçue.

De même, abaissez de quelques centimètres la hauteur de la caméra pour la placer cette fois un peu sous la hauteur des yeux de l’acteur et vous accentuerez l’émotion d’un cran.

Au début, cela fait pas mal de choses à apprendre, à vérifier, mais avec le temps vous verrez que cela devient une seconde nature. Vous en viendrez à deviner ce que vous pourrez obtenir d’un visage dès que vous l’apercevrez. Vos plans de visage seront différents, plus efficaces, plus poussés. Ils seront plus intenses si vous prenez le temps de repérer le côté chaud et le côté froid. Vous ajustez donc votre caméra et votre éclairage selon l’émotion recherchée. Quant à vos acteurs, ils seront eux-mêmes étonnés. (La suite… dans les cours de réalisation cinéma.)

 

Note – Vous serez conquis par la diversité de ce que vous allez apprendre en vous inscrivant à la formation réalisateur de Cinécours France. Il vous faudrait vivre de nombreux tournages et passer bien des mois sur différents plateaux pour trouver l’équivalent. Cette formation est certainement le moyen le plus pratique de débuter dans la réalisation. Et vous allez économiser suffisamment pour vous offrir une bonne caméra, si vous le souhaitez.